Vous possédez un vieil ordinateur ? Vous ne voulez pas changer pour une bête de course à 2000 € pour faire tourner l'usine à gaz Vista ? Vous voulez quand même plus de sécurité et un système récent ? Non, ce n'est pas une pub pour Ubuntu !
Microsoft pense à vous et à votre porte-monnaie et propose aujourd'hui, comme par hasard après l'arrêt du support de Windows 98 et Millenium un magnifique Windows Fundamentals.
PC Inpact et Clubic en parlent.

Alors ce Windows rikiki c'est quoi ?
En fait c'est un Windows XP simplifié.

Pour l'installer il vous faudra :

  • 600 Mo à 1Go de disque dur (selon les options souhaitées)
  • 233 Mhz à 300 Mhz de vitesse pour le processeur
  • 64 Mo à 256 Mo de RAM (Mémoire Vive)

Certes, ce sont les petites configurations qui sont visées, mais pour faire quoi ?
Pas grand chose en fait.
Nous avons là un système hybride qui oscille entre le lien léger régit par un serveur d'applications et un système d'exploitation local classique...
Vous pourrez installer un antivirus ou d'autres logiciels pour la sécurité, des lecteurs de documents, etc... mais pas d'applications plus lourdes comme Office.
Ce système est réservé aux entreprises par l'intermédiaire du programme Software Assurance de Microsoft, donc il n'est pas grand public.
Pour en lire plus, un article sur PC Inpact et un autre sur Clubic.

Tiens tiens, ça me rappelle quelque chose tout ça...
Souvenez-vous, en 2002 on parlait de quelque chose d'inquiétant qui se développait l'air de rien chez notre ami Bill ? Palladium
Entre temps il a changé de nom pour NGSCB (Next-generation secure computing base) et a été implémenté dans Longhorn (devenu Vista). Puis finalement sous Vista, une version très très simplifiée (due à tous les retards) qui ne se charge du coup que du cryptage du disque dur, du contrôle du boot et de la gestion des DRM (Digital Right Managment – Gestion des droits numériques).

Palladium est un projet qui vise à sécuriser l'ordinateur au niveau logiciel ET matériel avec une puce adaptée. C'est un voeu louable, s'il n'y avait pas un hic dans le projet...
Le contrôle est décentralisé en s'appuyant sur le réseau Internet (donc il faut obligatoirement une connexion) et l'autorisation pour faire fonctionner le PC n'est donnée que SI le serveur de Microsoft l'accorde, moyennant une redevance – bien entendu.
Du coup si vous n'avez plus l'accord, ou n'avez pas acquitté la redevance, vous ne pouvez plus utiliser votre machine, pire tous vos fichiers sont inutilisables, même ceux que vous avez créés !

J'en reviens à Windows Fundamentals.
Pour moi, c'est une répétition, un test plus avancé. Vista arrive avec quelques éléments, histoire de voir comment réagissent les utilisateurs et rassurer les grands comptes sur la sécurité. Windows Fundamentals est là pour tester d'autres éléments de Palladium/NGSCB. J'avoue ne pas savoir encore s'il comporte réellement des technologies issues de NGSCB, mais les principes de sécurité décentralisés sont là.

Je ne suis pas contre la sécurité, bien au contraire. Mais avoir un ordinateur qui ne nous appartient plus et "dirigé / contrôlé" à distance, moyennant finances par Microsoft, je trouve l'argument un peu gros à avaler.
Surtout qu'en comparant du côté du Libre, les méthodes dédiées à la sécurité sont de loin très crédibles et qui plus est, très avancées.
Alors pourquoi payer et perdre la propriété de ses données ?

Ayez confiance mon ami, ayez confiance... ;-)